DMLA / Clinique du Landy à Saint-Ouen (93400)

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge est une maladie dégénérative de la rétine qui débute le plus souvent après l’âge de 50 ans, mais parfois plus jeune chez le myope fort.

Elle touche la région maculaire, qui est la zone centrale de la rétine, entraînant une perte progressive de la vision centrale et donc de l’acuité visuelle.

Elle laisse habituellement intacte la vision périphérique et ne laisse ainsi jamais le patient dans le noir, même si la maladie peut aboutir à une malvoyance.

 

L’acronyme DMLA signifie Dégénérescence Maculaire liée à l’Âge, c’est-à-dire un vieillissement trop rapide de la macula.
La macula est le centre de la rétine. Elle assure la vision centrale qui est la plus fine et détermine l’acuité visuelle, c’est sur elle que se forme l’image de l’objet que vous regardez.

 

La macula occupe la partie centrale de la rétine sur une petite surface (diamètre de 2 mm environ), directement dans l’axe optique. Elle transmet 90% de l’information visuelle traitée par le cerveau.
Elle est très riche en cellules visuelles responsables de l’acuité visuelle (perception des détails fins) et de la vision des couleurs (les cônes).

La DMLA peut apparaître dès l’âge de 50 ans.
 

On distingue deux formes évolutives de DMLA, la forme  atrophique (ou « sèche ») et la forme exsudative (ou « humide »), qui ont les mêmes conséquences sur la vision, mais évoluent à des vitesses différentes.

  • La DMLA « sèche » ou atrophique (de loin  la plus fréquente) évolue lentement, mais inéluctablement vers une baisse sévère de l’acuité visuelle.
    Elle se caractérise par la disparition progressive des cellules de l’épithélium pigmentaire de la rétine ou la présence de dépôts ou de pigments à leurs places.
    Aujourd’hui, seule la vitaminothérapie peut être proposée pour retarder l’évolution.
     
  • La DMLA exsudative, « humide » ou néo vasculaire est la forme la moins fréquente, mais la plus brutale. Elle se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux (« néovaisseaux ») sous la rétine, gênant la vision.
     
  • Son évolution peut être particulièrement rapide, conduisant à une perte de la vision centrale en quelques semaines à quelques années.
    Pour cette forme, des solutions thérapeutiques peuvent être efficaces qui sont prescrites et administrées par un spécialiste en ophtalmologie. Ce sont : les injections intraoculaires ou intra vitréennes principalement d’un anti-facteur de croissance vasculaire (anti VEGF) ex. : Lucentis, Eylea …
    • le laser Argon maculaire (pour brûler les néovaisseaux)
    • la photothérapie dynamique ou PDT (Activation par un laser maculaire d’un produit injecté dans le sang par une veine du bras)
       

Ces traitements peuvent être associés et doivent souvent être répétés 

PRATIQUES

DR THIERRY LEBRUN
À SAINT-OUEN

SELARL DU DOCTEUR THIERRY LEBRUN

Clinique du Landy
23 rue du Landy
93400 Saint-Ouen

as

Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h

DERNIER TÉMOIGNAGE

"1 ÉNORME MERCI....."

Par Max&Evelyne

Nous nous sommes fait opérer des yeux en couple en 2017, nous venons d effectuer une visite de contrôle 18 mois après et nous sommes toujours satisfait du résultat, quel bonheur de retrouver une vue excellente, merci Docteur LEBRUN pour votre mise en confiance ainsi que votre professionnalisme.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.